prise de vue et inspection par Drone

Drone_v2

Prise de vue photographique ou vidéo aérienne, immobilier « 3.0 », inspection de structures ou de parcelles agricoles, suivi de chantiers… Autant de services que peuvent vous rendre le drone à un coût largement inférieur par rapport aux solutions classiques.

Réalisation de prises de vues aériennes de votre bien immobilier, de votre terrain ou de votre entreprise.

Pour la mise en avant de votre bien immobilier ou de votre terrain, la prise de vue par drone apporte un point de vue unique et multiplie considérablement l’attractivité de votre annonce. La présentation par drone génère plus de clics, et donc plus de retours. Par ailleurs, la vision aérienne de votre terrain ou de votre maison permet de mieux appréhender sa surface cadastrale et donc les éventuels projets d’aménagement ou d’agrandissement.


Inspection de structures et de toitures.

Le drone vous permet une inspection particulièrement précise tout en réduisant le risque pour l’humain : inutile de mobiliser toute une équipe, camions et échelles etc… Grâce à une caméra permettant une vue en ultra haute définition (4K) et un écran déporté, le drone permet de réaliser une analyse précise et efficace en temps réel.

L’utilisation du drone permet par exemple :

Suivi de chantier et inspection de terrains.

La possibilité de vue aérienne offerte par le drone permet également de réaliser des suivis de l’évolution de chantiers, grâce à un point de vue unique permettant d’obtenir une vision globale des travaux ou de la construction en cours de réalisation.

Cette technique permet par exemple  :

 
 
La prise de vue aérienne par drone vous offre l’accès à l’intégralité de ces services à un coût bien inférieur à celui des solutions classiques, et qui plus est avec bien plus de souplesse ! En effet : pour un même résultat, il est non seulement inutile de déplacer un ULM, un avion ou un hélicoptère (et donc de mobiliser toute l’équipe associée avec le coût que cela implique), mais en plus, les marges de manœuvre sont bien plus importantes et l’avantage écologique sans aucune comparaison !

Les drones se démocratisant de plus en plus, il peut sembler tentant de vouloir réaliser soi-même ses propres prises de vue aériennes dans le cadre d’un environnement professionnel.

Cependant, comme la loi le précise :

« L’utilisation en extérieur d’engins volants, même lorsqu’ils sont de petite taille, qu’ils ne transportent personne à leur bord et qu’ils sont utilisés à basse hauteur, est considérée comme une activité aérienne et relève donc de la règlementation applicable à l’aviation civile. »

(Plus de détails dans l’arrêté du 17 décembre 2015)

En effet, l’utilisation d’un drone dans un cadre professionnel relève de ce que la loi qualifie d’ « activité particulière ». Pour des raisons évidentes de sécurité, cette démarche est totalement illégale si elle est exercée par un télépilote non qualifié et elle est passible d’une amende pouvant aller de 15 à 75000€ ainsi que d’un an de prison.

La circulation dans l’espace aérien étant soumise à des règles extrêmement strictes, il n’est pas possible de voler n’importe où, n’importe quand. De nombreuses limitations existent : zone géographique, altitude, survol de personnes, proximité de points sensibles comme les routes, les ponts, les chemins de fer ou des ouvrages particuliers etc., vol dans des couloirs aériens, interdiction de voler au dessus d’une agglomération sans y être habilité, sans avoir préparé le vol administrativement, sans avoir obtenu les autorisations nécessaires auprès des autorités compétentes, sans avoir entièrement sécurisé la zone de vol selon des règles précisément établies, ainsi que d’autres modalités.